La migraine, un mal qui concerne beaucoup d’individus

La migraine est une maladie largement présente en France puisqu’elle concerne environ 7 à 8 millions de personnes, autrement dit plus de 12% de la population. La plupart du temps les migraines apparaissent avant l’âge de 40 ans et touchent beaucoup plus souvent les femmes que les hommes. Après 40 ans, on observe qu’elle diminue progressivement chez la femme, et d’autant plus après la ménopause, période pendant laquelle elle décroît très fortement.

De nombreux symptômes sont caractéristiques de la migraine, notamment un mal de tête très intense, souvent essentiellement porté sur un seul côté du crâne, avec une douleur pulsatile qui nous donne l’impression que notre cœur bat à l’endroit où se trouve la douleur. Le bruit et la lumière accroissent également la douleur, et la migraine peut parfois s’accompagner de nausées ou encore de vomissements. Les crises migraineuses sont véritablement handicapantes car lorsqu’elles surgissent il est fortement conseillé d’arrêter complètement son activité pour aller s’allonger dans une pièce calme et sombre, muni d’un chiffon froid positionné sur le front. Il est également recommandé de boire beaucoup d’eau pendant les crises pour éviter de se déshydrater, surtout si les migraines sont accompagnées de vomissements.

Nombreuses sont les personnes migraineuses qui ne se reconnaissent pas comme telles et croient à un simple mal de tête. Si vous présentez ces symptômes, il est important que vous en parliez à un médecin pour essayer de trouver une solution adaptée à votre situation. En effet, beaucoup de personnes pensent se soigner à l’aide d’une automédication, mais qui n’est parfois pas ou peu adaptée à leur situation. Des traitements de fond peuvent vous être proposés pour tenter de venir à bout de ces migraines douloureuses et invalidantes.

La migraine est une maladie variable et changeante, dont les causes peuvent être multiples et changer au cours du temps ou en fonction des individus. Comme causes principales de la migraine, on décèle souvent un changement dans le rythme de vie, notamment avec des pics de stress ou d’anxiété, un manque de sommeil ou des déséquilibres alimentaires. De même la consommation de tabac, d’alcool de café ou de charcuterie semble favoriser l’apparition de migraines. Enfin, on remarque que certains facteurs sensoriels peuvent parfois déclencher une migraine. C’est le cas par exemple avec des odeurs, des bruits ou encore des lumières fortes ou clignotantes. Eviter d’être exposé à ces facteurs de risque peut donc éventuellement constituer un premier pas vers une amélioration de votre état.